Tribulus Terrestris

 Tribulus Terrestris

Le Tribulus Terrestris compense les baisses du taux de cholestérol chez l’homme et chez la femme, mais, pour être efficace, celui ci doit impérativement être bien dosé en protodioscine!

Quelles sont les conséquences d’un taux trop faible de testostérone ?

La plupart des hommes qui passent la quarantaine (mais aussi des femmes et de jeunes hommes) éprouvent chaque jour les symptômes et les conséquences d’un trop faible taux de testostérone. C’est là que le Tribulus Terrestris peut agir.

Le Tribulus Terrestris et les troubles au niveau de la vie sexuelle

Souvent le manque de testostérone dans l’organisme est associé à l’andropause. Effectivement, avant la cinquantaine, voire même la quarantaine, votre testostérone est très abondante dans le corps.

Mais au-delà de cet âge, ce taux diminue rapidement et entraîne les symptômes de la ménopause masculine.

Cela se manifeste par la diminution de l’activité sexuelle, allant de la baisse du désir sexuel jusqu’au dysfonctionnement érectile !

Ces troubles sexuels sont marqués non seulement par la réduction des fréquences des érections matinales, par l’impuissance et par les relations sexuelles insatisfaisantes mais aussi par des testicules mous de taille réduite et par une prostate gonflée.

Le Tribulus Terrestris peut aussi agir à d’autres niveaux

Troubles au niveau osseux

L’’insuffisance en testostérone influe également sur la qualité des os

Les effets du manque de cette hormone fragilisent lentement les os entraînant ainsi jusqu’à l’ostéoporose (perte de la résistance des os), cette dernière étant aussi bien fréquente chez les hommes que chez les femmes.

Si le déficit en testostérone est constaté à un âge encore jeune, l’ostéoporose provoquera des lésions très graves. Le danger principal de ce problème étant la fracture des vertèbres ou des os longs…

Particulièrement chez les hommes, où les risques sont plus élevés !

Troubles du sommeil

La testostérone est connue comme étant une hormone apaisante et revitalisante mais ce que la plupart ne savent pas, c’est qu’elle joue également un rôle de régulateur du sommeil.

La personne présentant un faible taux de testostérone éprouve toujours le besoin de faire la sieste, sa carence en cette hormone aboutissant sans nul doute à un sommeil très peu profond et peu uniforme.

De ce fait, elle ressent un grand épuisement au réveil, dès le matin. D’autre part, elle aura une nette tendance à s’assoupir le jour et soit une grande difficulté à dormir la nuit, soit un sommeil alterné par des réveils fréquents.

Dans tous les cas, il lui est presque impossible de trouver un sommeil compensateur et réparateur…

Troubles de l’humeur

Une déficience en testostérone provoque un dysfonctionnement au niveau de votre métabolisme. Celui qui est le plus mis en exergue est le trouble apparaissant dans la bonne régulation de l’humeur par l’organisme.

Ainsi, des signes de dépression comme la nervosité, l’existence d’angoisse et de susceptibilité apparaissent chez la personne.

Elle présente, en outre, des sautes d’humeur et un manque de motivation dans ses activités.

Ce trouble peut être qualifié de nature psychologique car il entraîne un sentiment général de mal-être chez l’individu.

Troubles physiques

La testostérone est indispensable pour la croissance musculaire. C’est dans cette optique qu’elle muscle et raffermit le corps.

Une carence en testostérone se traduit donc principalement par une baisse de la force musculaire intégrale sur le physique de l’homme. On constate alors un aspect flasque au niveau des muscles.

Tout d’abord, au niveau du visage : les joues deviennent molles et associées à un teint pâle, le regard de l’individu est terne, la moustache et la barbe sont peu développées.

Puis, au niveau de la silhouette, cette déficience est caractérisée soit par une prise de poids se concentrant visiblement sur l’abdomen et autour des hanches, soit par un ventre flasque.

Un manque de pilosité est également observé au niveau du torse.

Troubles au niveau du métabolisme et des muscles

Comme si ce n’était déjà pas suffisant, Une déficience en testostérone se manifeste aussi au niveau du métabolisme !

En effet, elle provoque une augmentation du taux des graisses dans le sang.

Le taux de cholestérol trop élevé entraîne alors des problèmes cardio-vasculaires, comme l’hypertension artérielle et l’artériosclérose.

Avec cela, on peut aussi prévoir la dégradation de la puissance cardiaque, et en conséquence une réduction de la force musculaire due au faible taux de testostérone.

En effet, il faut savoir que les muscles cardiaques disposent de plus de récepteurs de testostérone que les autres muscles constituant le corps humain.

Troubles psychiques

Une carence en testostérone peut aussi aboutir à divers troubles psychiques, dont des troubles au niveau de la concentration et de la mémoire.

En effet, il faut savoir que la testostérone joue un rôle important au niveau des synapses et des neurones, pour vous assurer une bonne mémorisation.

Voilà pourquoi un faible taux de cette hormone peut être la source d’une perte de mémoire !

Un faible taux de cette hormone peut aussi conduire à une profonde angoisse accompagnée d’hyperexcitabilité anxieuse et à un état de stress anormal.

Mais plus grave encore, il peut aller jusqu’à entrainer une perte de confiance en soi, une absence de cran et d’imagination.

Conclusion

Avoir un faible taux de testostérone est vraiment handicapant pour l’homme: troubles au niveau sexuel, osseux, troubles du sommeil, troubles de l’humeur, troubles physiques, troubles métaboliques et musculaire, ainsi que troubles psychiques…

Références

Nutranews, Passeportsanté.net

1 Tribulus, Jayaram S et al, Indian drugs, 1993;30(10):498-500

2 Tribestan effect on the concentration of some hormones in the serum of healthy volunteers,

Milanov S et al., Med-Biol Inf, 1985;4:27-9

3 The effect of the preparation Tribestan on the plasma concentration of testosterone and

spermatogenesis of lambs and rams, Georgiev P et al, Vet Sb, 1988;3:20-22

4 tribestan : experimental and clinical investigations, Zakkova S, Chemical Pharmaceutical

Research Institute, Sofia, 1983.

5 Clinical investigation on Tribestan in males with disorders in the sexual function, Viktorov

IV et al, Med Biol Inf, 1982.

6 Clinical trial of the preparation Tribestan in infertile men, Protich M et al., Akush Ginekol,

1983;22(4):326-329

7 Clinical trial of the drug Tribestan, Kumanov F et al., Savr Med, 1982;4:211-215.

8 Tribestan : experimental and clinical investigations, Zarkova S, Chemical Pharmaceutical

Research Institute, Sofia, 1983.