Tribulus Terrestris et fonction érectile

Les effets hormonaux du Tribulus Terrestris et son rôle dans le traitement de la fonction érectile masculine – Une évaluation chez les primates, les lapins et les rats

Résumé

Les effets hormonaux du Tribulus Terrestris onr été évalués chez les primates, les lapins et les rats pour évaluer son utilité dans le traitement de la fonction érectile chez l’homme. L’extrait de Tribulus Terrestris a été administré de façon intra-veineuse à une dose de 7,5, 15 et 30 mg/kg. Chez les primates pour une étude en aigu. Les lapins et les rats ont été traités avec des doses de 2,5, 5 et 10 mg/kg de Tribulus Terrestris par voie orale pendant 8 semaines pour une étude chronique. De plus des rats castrés ont été traité pas du cypionate de testostérone (10 mg/kg en sous cutané 2 fois par semaine pendant 8 semaines) ou le Tibulus Terrestris oralement à raison de 5 mg/kg par jour pendant 8 semaines. Les échantillons de sang ont été analysés par radio immuno essais pour la testostérone (T), la dihydrotestostérone (DHT) et le sulfate de dehydroepiandrosterone (DHEAS). Chez les primates, l’augmentation de testostérone a été de 52%, la DHT de 31% et la DHEAS de 29% à 7.5 mg/kg et c’était significatif. Chez les lapins, à la fois la T et la DHT ont été augmentés par rapport au groupe contrôle. Cependant, c’est seulement l’augmentation de la DHT qui a été statistiquement significatif. Chez les rats castrés une augmentation de testostérone de 51 et 25% ont été observé avec à la fois avec les 2 traitements, ce qui était statistiquement significatif. Le Tribulus Terrestris augmente donc les hormones sexuelles de façon significatives. Cette augmentation est probablement due à la présence de protodioscine dans l’extrait. Le Tribulus Terrestris peut donc être utile dans les cas de dysfonction érectile modérée.

 

Références

Phytomedicine. 2008 Jan;15(1-2):44-54.

Le Tribulus Terrestris est disponible au sein de la gamme des compléments alimentaires Orthonat

    Ce résumé ne constitue en rien un conseil d’utilisation. Nous conseillons de vous référer à un professionnel de la santé.